Habitasse © Curabitur felis erat.

Mauris di Serif. Vestibulum | Sed vulputate

II est signalé l'existence d'une église à Moutiers dès le début du XI°siècle , attenante à un petit monastère. Cette église sans doute a été remplacée vers la fin du XII° siècle par l'église actuelle. Elle est datée de 1180, mais certains prétendent qu'elle a été construite en 1170. Mieux combinée , mieux construite que les autres églises du Bas-Poitou, elle est plus haute que la majorité des églises romanes.


Elle portait le nom de St Michel ; sans doute par la proximité d'un « moutiers » sous le vocable de StMichel. Elle prit le nom de St Jacques le 9 Juillet 1451 quand elle fut rattachée à la mense épiscopal de Luçon par le Pape Eugène IV.


= En 1305 visite de Bertrand de Goth Archevêque de Bordeaux et futur pape Clément V


= En 1342 et 1348, le prieuré et l'église furent pillés par Guy et Raoul d'Apremont.


= En 1568 elle fut Incendiée par les Huguenots et en 1622 par les troupes de Soubise.


= A partir de 1790, elle subit la période de la guerre de Vendée. La commune des Moutiers devient Chef-lieu de Canton et reste fidèle aux idées révolutionnaires. L'église fut une nouvelle fois détériorée. Elle servit alors de caserne pour les soldats, de lieu de réunion pour les clubs et les repas civiques. En 1795, l'administration départementale décidait d'en faire un grenier. En fin de période révolutionnaire, elle était devenue temple de la raison .Il y fut célébré un culte à l'occasion de la mort de Hoche en 1797


Signalons alors que Moutiers les Mauxfaits avaient été rebaptisés « Moutiers les Fidèles » en hommage aux habitants fidèles à la République.


= 1801 Les habitants demandent que le culte y soit à nouveau célébré. Il le sera en 1803, deux ans après le Concordat.


= 1817. On construisit une tour carrée sur la gauche de l'église. Elle restera jusqu'en 1867, année où sera construit le clocher actuel.


= 1840 Construction de l'abside (choeur actuel) et de la sacristie.


= 1867 Construction du clocher actuel.L'église n'a pas subi de grandes transformations depuis cett époque


Restauration du clocher suite à l'orage de fin 1999; Le clocher vient d'être restauré (2001) . Cette restauration a permis de mettre à jour des figurines à la base de la flèche octogonale. Ainsi nous avons , côté est - l'aigle de St Jean et le visage d'homme de St Luc : côté ouest - le lion de St Marc et le taureau de St Matthieu . Cotés nord et sud ce sont des chimères. On les aperçoit très bien en s'écartant de l'église.

Sa visite

Intérieur...


L'église comporte une nef et deux bas-côtés. Elle a 5 travées et les 8 puissants piliers supportent la voûte en pierre.


La première travée ayant la charge du clocher les piliers sont formés de 4 colonnes et de 8 colonnettes. Par contre les autres piliers n'ont que 4 colonnettes.


Les chapiteaux sont peu sculptés , car le granit utilisé était sans doute trop dur.


Le dallage ne date pas de la construction, le sol devait être sans doute 30 cm plus bas. 11 n'y avait pas de siège mais autour des piliers il y avait possibilité de s'asseoir. On en trouve des restes bien visibles surtout aux piliers du fond. Ces sièges ont été démolis lors de la mise en place des bancs vers les années 1890. De même couraient le long des murs des bancs en pierre: eux-aussi démolis .


Si vous avancez dans l'église, on s'habitue au peu de lumière. L'éclairage naturel est assuré par des croisés plein cintre très évasées en dedans, ouvertes dans les murs latéraux. Sur les piliers à l'entrée du choeur vous découvrirez 2 Statues du XVII° en bois polychrome : à droite St Pierre et à gauche St Jean.


L'abside actuelle est donc récente (1840). Il semblerait qu'elle ait remplacé une autre abside beaucoup plus petite dont nous n'avons aucune trace. Certains prétendent que l'église se terminait par un mur avec une rosace ou 3 vitraux. Mais reste le point d'Interrogation. Le dallage en mosaïque du choeur date de l'époque de cette construction. (1840)


Côté Nord : La porte donnait sur le cimetière. Nous trouvons près de cette porte des pierres tombales. Il y a celle de Raoul III de Mauléon près du bénitier, mais c'est peu lisible. Sur ce même bas côté d'autres inscriptions sur des pierres dépassent des bancs. La Chapelle de la Ste Vierge remonte à la restauration du choeur de l'église.


Côté Sud : La porte de sortie est avec linteau, ce qui indiquerait qu'elle ne donnait pas dehors, comme les deux autres portes. Elle devait donner directement dans le prieuré ou du moins dans un local attenant à l'église... un local plus bas que le vitrail au dessus de la porte. En 1840 ce local ou ce qui en restait servait de sacristie.


La Chapelle St Joseph sert actuellement de baptistère avec une cuve en marbre noir. Les tableaux qui ornent cette chapelle sont de Mr DELHUMEAU, un peintre mort au début du siècle à Moutiers. Il s'agit du "Baptême de Jésus dans le Jourdain" et "de la Résurrection du Christ "


Extérieur....


Façade Ouest : Nous sommes face à l'entrée principale. On note 2 étages que délimite un cordon horizontal, mouluré, armé de consoles à figures symboliques dont il ne reste que quelques traces. Dans la partie inférieure 3 arcades plein cintre . Celles de droite et de gauche, dites "aveugles", sont approfondies en forme de niche pour recevoir, soit une statue, soit un bas-relief. L'arcade centrale ornée de 5 archivoltes à claveaux cunéiformes soutenues par autant de colonnes cylindriques donne accès à l'intérieur. Les 5 archivoltes annoncent déjà les 5 travées de la nef. A la partie supérieure de la façade une baie et 2 oculus donnent de la lumière à l'église .


Façade nord et sud. Rien de particulier...


Face est. Il reste à droite la forme d'un ancien vitrail, que l'on devine d'ailleurs aussi à gauche de l'abside

Son Histoire

Eglise St Jacques de Moutiers les Mfts